Il y a 1272 photos sur le site

Visite et entretien

VISITE DU NICHOIR:

En période de nidification, le nichoir ne doit être ouvert que le moins souvent possible et jamais lorsque les jeunes sont proches de l'envol.
La visite sera rapide. On choisira de préférence, une journée ensoleillée.

En aucun cas on ne touchera au nid, aux œufs ou aux oisillons.

La période la plus appropriée pour visiter un nichoir est le début du nourrissage. En effet, un couveur surpris risque d'abandonner ses œufs alors que l'abandon d'oisillons, chez les espèces concernées, ne se produit qu'en cas de forts dérangements.

 

ENTRETIENS:

Un nichoir doit être débarrassé des matériaux du nid après chaque saison de reproduction. Ces matériaux abritent toujours des parasites en grand nombre. De plus, les oiseaux rajoutent toujours des nouveaux matériaux d'une année à l'autre, ce qui renderai le nichoir inutilisable au bout d'un moment.

Après décrochage du nichoir (la meilleure période est après l'envol des jeunes), évacuation des matériaux du nid et quelques jours de séchage, on pourra brûler au chalumeau les parois interne afin d'éliminer totalement les parasites.

On traitera les parois externes afin d'assurer une bonne étanchéïté: peinture ou badigeonnage à l'huile (voir chapitre "matériaux à utiliser").
L'étanchéïté du toit sera contrôlée et on débouchera les trous d'écoulement pratiqués au fond du nichoir.

Les nichoirs pourront être remis en place avant l'hivers, les oiseaux les utiliseront pour s'abriter des rigueurs de l'hiver. Un petit contrôle avant le début de la saison de reproduction (février, mars) pour vérifier la propreté.

Les nouveaux nichoirs pourront être mis en place dès janvier, bien qu'en mars, et même en avril, il ne soit pas trop tard pour en poser.

 

QUELLE QUANTITÉ DE NICHOIRS INSTALLER:

On pourrait être tenté d'installer dans son jardin la plus grande quantité de nichoirs possible. Pourtant, cela n'est conseillé que si les nichoirs sont de types variés (par exemple: nichoirs "boite aux lettres" avec des ouvertures de différents diamètre + nichoirs semi-ouvert + support de nid pour merle + nichoir pour Rougequeues) car si une même espèce peut investir un grand nombre de nichoirs, l'équilibre biologique du milieu peut s'en trouver compromis. De plus, favoriser à l'extrème la reproduction d'une espèce est un acte inutile puisqu'en cas de surpopulation un facteur limitant intervient toujours (prédation, parasitage, etc...), ramenent la densité d'oiseaux au niveau le plus équilibré. C'est ainsi qu'en règle générale, la quantité d'oiseaux est sensiblement la même chaque année à la fin de l'hiver. Paradoxalement, une pose massive de nichoirs est donc une cause de mortalité.